06.51.31.59.46 du lundi au vendredi de 9h à 19h

Comment diminuer les expositions aux polluants issus des matelas et draps pour enfants ?

La nature au service du sommeil de bébé

Comment diminuer les expositions aux polluants issus des matelas et draps pour enfants ?

LE matelas garanti sans composé organic volant

Comment diminuer les expositions aux polluants issus des matelas et draps

pour enfants ?

Les critères de sélection de la literie reposent souvent sur leur confort. Pourtant les matelas et draps
représentent une nocivité potentielle que le grand public ignore souvent. Ce fait est d’ailleurs masqué
sur les étiquettes de ces produits. Les matelas et draps comprennent notamment certains produits
polluants à risque pour les êtres humains, surtout pour les enfants. De quels produits s’agit-il ? Quelles
mesures prendre pour diminuer l’exposition à ces polluants issus des matelas et draps pour enfants ?

Les types de polluants issus des matelas et draps pour enfants

Les matelas et draps pour enfants peuvent renfermer plusieurs produits à risque pour la santé des
enfants. Ces éléments toxiques résultent du traitement de la literie avec des produits chimiques pour
leur conférer leurs propriétés anti-acariennes, antibactériennes et contre les incendies.
Les substances les plus connues en tant que polluants figurant dans les matelas et draps pour enfants
sont les composés organiques volatils (COV) issus du dégazage de la literie. Il s’agit de produits chimiques
dangereux et cancérigènes représentant un risque nocif pour le développement endocrinien des enfants.
Les nouveaux matelas en polyuréthane présentent notamment une forte concentration en COV par
rapport aux matelas usagés.
Les retardateurs de flamme constituent un autre élément nocif présent dans les matelas et les draps. Ces
produits sont utilisés en masse dans les matelas et les draps en mousse pour leurs vertus contre les
incendies. De plus, ces composés toxiques peuvent s’infiltrer par la poussière et par l’air. Ils sont aussi
cancérigènes et peuvent causer des troubles nerveux chez les enfants en cas d’exposition prolongée.

Les mesures à prendre pour diminuer l’exposition aux polluants issus des matelas et

draps pour enfants

La première méthode pour protéger les enfants contre l’exposition aux polluants issus des divers types
de matelas et draps serait d’utiliser des alèses. Ces protecteurs de matelas constituent un tampon aux
émissions de produits nocifs issus du matelas. Les alèses en laine ou en plastique polyéthylène sont
notamment à privilégier.
Éviter également d’acheter des matelas ou des draps traités avec des produits chimiques pour les
conférer leurs propriétés antibactériennes, anti-acariennes, antitaches. Une literie en fibres naturelles
est préférable comme celles en laine, en coton ou en fibres de coco. Il est donc recommandé d’opter
pour les matelas écologiques et sans produits dangereux. Ces derniers présentent une capacité naturelle
à résister au feu et donc, sans retardateurs de flamme. Les matelas et draps contenant des COV ou des
retardateurs de flammes dangereux sont fortement déconseillés.
Une autre option serait de choisir des matelas de seconde main, car ils présentent de faibles émissions
de polluants. Pour une literie nouvelle, il est conseillé de faire dégazer le matelas dans une salle vide ou
inutilisée pendant plusieurs jours avant son utilisation. Vérifier également que la housse du matelas
n’affiche aucune déchirure ou trou ; sinon, mieux vaut la remplacer.
Pour ce qui est des draps, préférez les draps entièrement en coton et de couleur unie et claire. Il est
également recommandé de les laver avant chaque utilisation et de les remplacer régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *